Château de Largentière

Château de Largentière

Le château de Largentière est situé sur la commune du même nom. Il domine le bourg qui a conservé son architecture médiévale situé sur la rive droite de la Ligne. Ce château avait plusieurs fonctions.

Histoire du château de Largentière

L’histoire du château et de la ville se conjuguent avec les mines de plomb argentifère qui furent exploitées durant près de 500 ans. A l’origine nommé Ségualières, le village doit son nom actuel aux mines. Entre le Xe et le XVe siècle cette ressource naturelle provoqua des conflits perpétuels entre les comtes de Toulouse et les évêques de Viviers les exploitants des mines.

Vers la fin du XIIe siècle, l’évêque de Viviers construit une première tour proche de la principale mine. Appelée Argentaria cette tour permettait de protéger la mine mais pas seulement. Elle permettait de contrôler la route de Taurier à Jaujac. Enfin le but était aussi de faire face au château de Fanjeaux propriété des comptes de Toulouse.

Cette tour romane a des dimensions remarquables 30m de hauteur avec des murs épais de 3m! Elle deviendra par la suite le donjon du château. en 1198 un accord entre Raymond VI de Toulouse, l’évêque et deux autres seigneurs prévoit un partage du fief et des mines.

Fort de ce partenariat l’ensemble des bénéficiaires construisent plusieurs tours autour de la première. Le royaume de France rattache le Vivarais dans le courant du XIIIe siècle, où se trouve le château de Largentière.

Après la guerre de cents ans, les guerres de religions

A la fin du XVe les évêques agrandissent le château on intègre les 2 tours jumelles au corps du bâtiment. Afin de résister à un siège éventuel l’on creuse un puits permettant de tirer l’eau de la rivière. L’ensemble des fortifications forment maintenant un château unique. Le château sera abandonné par la suite et ne sera occupé que par des protestants durant les guerres de religions. Par la suite il sera ensuite habité par une garnison du roi d’une trentaine d’hommes.

Vente du château

En 1714 le marquis de Brison achète pour 144 000 livres. Il rénove et transforme la forteresse en une demeure seigneuriale. L’on construit des étages, on perce des fenêtres, un double escalier et une route qui relie le château au village.

Le petit fils du marquis de Brison ayant hérité du château n’y habite pas et ne s’en occupe guère.

La Révolution et l’après

Le château devient un tribunal et une prison durant la révolution française et ce jusqu’en 1847. La destruction de la tour de Toulouse permet la construction d’une usine. Durant cette période faute d’entretien il se dégrade. La commune rachète alors la propriété en 1847 et l’aménage en hôpital qui servira comme tel pendant 140 ans. Le château subit encore des transformations avec l’ajout de deux étages.

En 1995 il devient un lycée hôtelier puis un musée. Finalement la commune récupère le château de Largentière en 2013. Elle commence alors des travaux de restaurations pour rendre son aspect originel. Durant la période estivale on organise des animations médiévales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *