Château de Lordat

Château de Lordat

Le château de Lordat se trouve au sommet d’une colline dominant le village du même nom. Situé à 965 m il domine toute la vallée de la haute Ariège.

Histoire du château de Lordat

Le site occupé probablement depuis l’antiquité est une position stratégique remarquable. La construction de la citadelle daterait du IXe siècle, cependant les premières mentions écrites du château remontent à l’année 970. En 1034 le Comte de Foix donne en apanage le domaine à la famille de Lordat qui va occuper la place jusqu’au XVIe siècle et les guerres de religions. C’est à l’époque une des principales forteresses du Comte. De part sa position excentrée le château ne fut pas au centre de la croisade contre les albigeois. Il sera tour à tour occupé par les armées du roi de France en 1210 et les cathares.

En 1226 Roger Bernard de Foix offre le château de Lordat en garantie à Louis IX. Après la chute de Montségur en 1244 des cathares se réfugient à Lordat. Afin d’éviter tout conflit avec le roi, le comte de Foix demande aux autorités du Lordalais de ne pas accepter d’hérétiques.

En 1257 le comte de Foix Roger IV échange la ville d’Arabals contre les droits du château.  Ensuite malgré les tentatives du roi d’Aragon, le comte de foix reconnait la suzeraineté du roi de France.

La famille Lordat abandonne le château pour celui d’Urs dans le courant du XVIe siècle malgré une réfection récente. Les guerres de religions ravagent le pays. Henri IV ordonne le démantèlement de la forteresse en 1582. A cause du coût prohibitif de l’opération la forteresse n’est pas détruite. Le château, abandonné, va peu à peu tomber en ruine.

L’ensemble de la forteresse a été classé Monument Historique en 1923. Des travaux de consolidations permettent de renforcer les vestiges. De nos jours la forteresse est visitable. Il est aussi possible d’assister à un spectacle de rapaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *